Accueil » Centre de ressources » Articles archivés » Climat : le plus noir des scénarios

Climat : le plus noir des scénarios

  • noter cet article

dimanche 5 avril 2009, par Jean-Claude Cohen


"Le Monde" daté du 14 mars 2009 titrait,"Le plus noir des scénarios climatiques se profile".

Le niveau des océans pourrait augmenter dans une fourchette de 75 cm à 190 cm d’ici à 2100, soit bien au-delà des prévisions du GIEC allant de 18 cm à 59 cm, prévisions qui ne prenaient pas en compte l’évolution des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique. Or la fonte des glaces et leur " écoulement " dans la mer sont beaucoup plus massif et beaucoup plus rapide que prévu.

Les conséquences sont dignes d’un film catastrophe : New York sera exposé aux risques de graves inondations, du fait des tempêtes, parce que de nombreux quartiers de la ville sont situés juste au-dessus du niveau de la mer.

Plus près de chez nous, d’après le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM), de nombreuses villes d’Aquitaine et du Languedoc-Roussillon seront menacées par l’élévation du niveau de la mer : Le Cap-Ferret, Lacanau, Hendaye, Saint-Jean-de-Luz seraient exposées à une hausse de 88 cm du niveau des eaux et à une augmentation de la fréquence des tempêtes.

Que dire de la Camargue, dont un bon tiers devrait se retrouver immergé, et le reste soumis à des inondations plus fréquentes.

Dès lors, quelle stratégie : évacuer ou protéger le territoire ? Et, questions encore plus complexes : qui décide ? qui paie ? A moins que ce ne soit "qui paie décide" !!