Accueil » Nos domaines d’intervention » A-La Prospective » Prospective Politiques Publiques » Anticiper les futurs possibles pour adapter nos (...)

Anticiper les futurs possibles pour adapter nos politiques publiques

  • noter cet article

mercredi 16 août 2006, par Christian Long


Une politique publique peut être mise en oeuvre pendant 2, 5, 10, 15 ans et plus. Pour obtenir des résultats sur le long terme, les acteurs publics doivent prendre en compte les évolutions possibles, qui pourraient affecter leur action.

Ainsi, une bonne politique de prévention de l’obésité peut-elle ignorer les germes de changement des comportements alimentaires des adolescents d’aujourd’hui, qui seront les adultes de demain ?

La démarche prospective aide les décideurs publics à explorer les changements possibles, pour ensuite confronter ces futurs incertains aux politiques qu’ils ont choisies de mettre en oeuvre.

La prospective stratégique nous permet de tester la validité de nos orientations stratégiques face à différents scénarios d’évolution. En somme, les décideurs font face à la question suivante : "face une problématique, j’apporte la solution suivante en faisant l’hypothèse que le contexte évoluera de cette manière ; si le contexte évolue de manière différente, ma solution sera-t-elle toujours valable ? Si oui, ma stratégie est pertinente. Si non, je devrais tout reprendre.

La prospective, telle que nous la pratiquons, est une démarche rigoureuse et méthodique, qui sert de support à la réflexion stratégique, en facilitant la prise en compte des changements possibles, tout en mettant en valeur les évolutions majeures et les principaux leviers d’action.

Nous l’avons mise oeuvre, pour le compte de nombreuses administrations et collectivités publiques, dans le cadre de la définition de leurs politiques publiques ou de leur actualisation.

C’est une démarche très modulable et flexible, très facilement appropriable par les participants, et qui débouche sur des résultats directement opérationnels.


Documents joints