Accueil » Centre de ressources » Veille » Veille sur les administrations publiques en France » Un haut commissaire pour la réforme de l’Etat

Un haut commissaire pour la réforme de l’Etat

Le préfet Jean-François Carenco devrait être nommé à ce poste rattaché à Matignon

  • noter cet article

dimanche 1er juin 2014, par Jean-Claude Cohen


Un préfet nommé Haut Commissaire à la réforme de l’Etat

Il n’y a pas que sur la refonte territoriale que l’exécutif veut donner un coup d’accélérateur. Matignon compte également relancer le vaste chantier de la réforme de l’Etat. Selon nos informations, un haut commissaire à la réforme de l’Etat devrait être nommé très prochainement. Et sauf surprise de dernière minute, il devrait s’agir de Jean-François Carenco l’actuel préfet de la région Rhône-Alpes.

Départ de Julien Rencki Sa nomination serait concomitante au départ de Julien Rencki du poste de secrétaire général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP). Ancien conseiller économique de Jean-Marc Ayrault à Matignon, ce dernier avait été nommé à ce poste il y a moins d’un an pour donner un coup de fouet au programme de modernisation de l’action publique (la «  MAP  ») et la faire davantage participer à la recherche d’économies.

Lancée par la gauche sur les cendres de la RGPP de Nicolas Sarkozy, la MAP n’a jamais réellement convaincu. Ses missions d’évaluations des politiques publiques (35 achevées sur une soixantaine lancées) ont rarement débouchées sur des mesures concrètes (hormis la réforme du quotient familial ou les aides aux entreprises). La MAP n’a pas non plus été directement associée au Conseil stratégique de la dépense publique qui s’est tenu à l’Elysée pour accoucher du plan de 50 milliards d’économies, même si ces travaux vont venir nourrir la réflexion des ministères pour concrétiser ce plan. «  C’est une coûteuse erreur de ne pas avoir engagé de réforme de l’Etat jusqu’à présent  », dénonce le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, co-président du Conseil de la simplification. Nous sommes terriblement en retard sur ce sujet : où est le projet ? Qui le porte  ?  ». A l’instar de l’actuel SGMAP, le haut commissaire à la réforme de l’Etat sera directement rattaché à Matignon. Et non chez Marylise Lebranchu, la ministre en charge du dossier.

[[d’après Les Echos]->http://www.lesechos.fr/politique-so...]

Voir en ligne : Article des Echos